le saviez-vous ? DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE

 La mouche tsé-tsé pique essentiellement le jour, en particulier très tôt le matin et tard le soir. Mâles et femelles se nourrissent de sang.

Les mouches tsé-tsé piquent pour prélever le sang dont elles ont besoin pour se nourrir. Elles repèrent leurs proies grâce à des stimulis sensoriels olfactifs et visuels. Dans un premier temps, elles sont guidées par les odeurs dégagées par leurs cibles : acide lactique, phénols, gaz carbonique, etc., puis les facteurs visuels deviennent prépondérants. Elles repèreront d’autant plus facilement leurs proies que celles-ci sont mobiles.

Le sang est prélevé grâce à la trompe qui se situe au niveau de la tête. Une mouche tsé-tsé infectée par un trypanosome l'injectera à sa cible lors de la piqûre. C’est comme cela qu’elles transmettent la maladie du sommeil.

Les mouches tsé-tsé transmettent d'autres maladies qui tuent les animaux domestiques (les animaux sauvages indigènes se sont immusés au cours de l'évolution sur des millions d'années). Elles ont empêché la colonisation de nombreuses savanes, forêts et zones humides et ainsi permis la conservation des plus grandes réserves de faune et de flore sauvage de la planète !

Pièges à glossines, la couleur bleue les attire, le tissu est imprégné d'un produit qui les tue ou les rend stériles.